top of page

Air France s’engage contre les émissions de CO2

La compagnie aérienne française lance «Air France ACT».



© iStock.com/Chalabala

Pour contribuer à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement climatique en-deçà de +2°C, le transport aérien doit accélérer sa transition environnementale. Dans cet objectif, Air France lance «Air France ACT», un programme présentant la nouvelle trajectoire de réduction des émissions de CO2.

Cette trajectoire repose sur trois piliers: réduire en priorité les émissions directes générées par les opérations d’Air France, réduire les émissions indirectes, en amont et aval des activités de la compagnie et contribuer en complément à des projets permettant de retirer du CO2 de l’atmosphère.

La nouvelle trajectoire de décarbonation vise une réduction de 30% des émissions de CO2 par passager-kilomètre d’ici 2030 par rapport à 2019. Cet objectif exclut les actions dites de «compensation», afin de ne prendre en compte que les mesures de stricte réduction d’émissions directes et indirectes. Il correspond à une réduction de 12% des émissions totales de la compagnie entre 2019 et 2030, selon les évolutions prévues d’activité, après une réduction de 6% atteinte entre 2005 et 2019.

À horizon 2050, Air France vise l’atteinte de zéro émission nette, c’est-à-dire une réduction drastique de ses émissions de CO2 couplée à des contributions à des projets permettant de retirer chaque année de l’atmosphère un volume de CO2 équivalent aux émissions résiduelles.

Cinq leviers à actionner

Pour atteindre ses objectifs, Air France active tous les leviers de décarbonation à sa disposition:

  • renouvellement de la flotte avec des avions de nouvelle génération (Airbus A220, Airbus A350), plus économes en carburant, émettant jusqu’à 25% de CO2 en moins. D’ici 2030, ces appareils représenteront 70% de la flotte Air France contre 7% aujourd’hui.

  • recours accru aux Carburants d’Aviation Durables (SAF), permettant 80% de réduction d’émissions de CO2 en moyenne. Depuis 2022, Air France incorpore l’équivalent de 1% de SAF sur ses vols au départ de France. D’ici 2030, la compagnie vise au moins 10% sur l’ensemble de ses vols, et 63% en 2050.

  • pratique de l’éco-pilotage: roulage sur un moteur au sol quand cela est possible, trajectoires de vol optimisées grâce à l’intelligence artificielle, descente en continu en collaboration avec le contrôle aérien.

  • mise en place d’une restauration plus responsable, pour en diminuer l’empreinte carbone. En outre, d’ici fin 2022, Air France aura supprimé 90% des plastiques à usage unique par rapport à 2018, après avoir remplacé en 2019 les gobelets, couverts et autres bâtonnets en plastique par des alternatives durables.

  • développement de l’intermodalité, afin de proposer des alternatives de transport, notamment dans le cadre du renforcement du partenariat avec la SNCF. (@Travel Inside)

0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating